Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires

Qu’est-ce que votre facture d’épicerie révèle?

Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires en 2017

La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) a calculé que, le 8 février 2017, le Canadien touchant un revenu moyen aura gagné suffisamment d’argent depuis le début de l’année pour payer sa facture d’épicerie pour l’entière année.

En 2016, les Canadiens auraient dépensé 10,7 % de leur revenue disponible à la nourriture, contre 11 % en 2015. Cette année, la Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires survient une journée plus tôt que l’année dernière.

Nous sommes fortunés au Canada d’avoir accès à une abondance d’aliments salubres et abordables. Comparés aux habitants d’autres pays autour de la planète, les Canadiens paient moins pour leur nourriture, et le Canada se classe continuellement parmi les cinq pays au monde où l’alimentation est la moins chère.

La Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires est une occasion pour nous d’examiner notre rôle individuel et l’impact que nous avons tous dans le système alimentaire canadien, que ce soit en tant que consommateur, agriculteur, transformateur ou détaillant.

« Il y a tout plein de raisons pour lesquelles nous encourageons les consommateurs à acheter des produits canadiens, explique le président de la FCA, Ron Bonnett. Contrairement aux produits importés, les aliments produits ici ne subissent pas les augmentations dues aux taux de change. En sachant ce qui est offert chaque saison au Canada, les consommateurs peuvent aider à protéger les sources d’approvisionnement au Canada, tout en évitant que la facture d’épicerie de leur famille augmente trop. »

Quelque chose d’extrêmement important que les consommateurs canadiens peuvent faire pour appuyer les agriculteurs et notre système alimentaire est d’opter pour des produits canadiens à l’épicerie. Les détaillants se basent sur les achats que font les consommateurs à l’épicerie pour recueillir des données sur le marché et pour décider quels produits ils mettront sur leurs étagères. Les décisions des consommateurs se répercutent jusqu’au niveau des fermes.

« Un autre avantage notable qu’offrent les marques canadiennes est l’application de rigoureuses normes de bien-être des animaux et de qualité et de salubrité de nos produits – et nous pouvons en être fiers, ajoute M. Bonnett. Nous demandons aux consommateurs de donner la préférence aux produits des agriculteurs canadiens à l’épicerie et d’investir dans la stabilité des sources d’approvisionnement à l’échelle nationale. »

Méthode de calcul de la date de la Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires

Nous calculons la date à laquelle tombe la Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires en prenant les dépenses totales que consacrent les Canadiens à la nourriture et aux boissons et en les divisant par le revenu total disponible des ménages canadiens afin d’obtenir un pourcentage. Puis, la FCA se sert de ce pourcentage pour déterminer à quelle journée de l’année il correspond. Les Canadiens ont dépensé 10,7 % de leur revenu disponible à de la nourriture et des boissons en 2016, ce qui correspond à 39 jours, c’est-à-dire au 8 février.

Source : Statistique Canada, TABLES DU CANSIM 380-0072 et 380-0067