Recherche

Recherche agricole – Essentielle à la réussite

Les priorités en recherche agricole ont changé au fil des ans en réponse à des facteurs comme les priorités politiques, les progrès scientifiques, les besoins des marchés et des producteurs et les attentes sociétales. Au cours de la dernière décennie, il y a eu une réduction du financement de la recherche agricole et de la recherche dans le secteur public, et on a menacé de fermer des installations de recherche clés. La recherche fondamentale et l’exploration scientifique ne constituaient pas une priorité pour le gouvernement antérieur, ce qui a nui à la capacité des producteurs canadiens de tirer parti de nouvelles applications et d’améliorer ainsi leur productivité. Alors que nous sommes heureux de constater qu’il y a eu un changement de cap à cet égard, il est important d’investir maintenant dans la recherche fondamentale et l’innovation en agriculture afin de bien positionner l’industrie et d’assurer sa croissance continue loin dans l’avenir.

Un nouveau modèle favorisant l’innovation et reposant sur un partenariat entre les intervenants, y compris les producteurs et le gouvernement fédéral, fournira au secteur une source continue de nouvelles découvertes et applications qui amélioreront la productivité et la durabilité de l’agriculture canadienne. Il est nécessaire de faire appel aux producteurs et intervenants dans le secteur de la recherche afin qu’ils fournissent des conseils au gouvernement fédéral sur la politique à suivre en matière de recherche et sur les investissements à faire dans celle-ci.


Objectifs de la FCA en lien avec la recherche agricole au Canada

  • assurer de la recherche agricole solide et compétitive au Canada qui fournit le savoir, les outils et les résultats techniques nécessaires pour faire en sorte que le secteur de l’agriculture soit concurrentiel, innovateur et profitable;
  • créer et préserver l’une des premières communautés de recherche agricole dans le monde;
  • créer une solide proposition de valeur à l’égard de l’investissement dans la recherche dans le domaine agricole au Canada et à l’égard des scientifiques canadiens;
  • mettre sur pied un système solide et stable au Canada qui améliore la coordination, la coopération et la communication parmi les intervenants dans la chaîne de valeur de la recherche.

Quatre principaux stades de développement de la chaîne de valeur de la recherche

  • Recherche originale ‑ Ayant comme objet d’acquérir une compréhension fondamentale (c.-à-d. du fonctionnement de base et de la nature des sujets de recherche);
  • Recherche appliquée ‑ Consiste à transformer le savoir fondamental en passant de l’étape de la recherche originale à des applications pratiques (p. ex., en réponse à un besoin précis sur le marché ou à un besoin d’un client dans le but de résoudre un problème pratique);
  • Innovation ‑ Étape qui consiste à permettre à l’utilisateur final d’utiliser les résultats de la recherche appliquée;
    • Application ‑ Stade auquel le résultat de la recherche profite à l’utilisateur final.,

C’est uniquement en attribuant des fonds à chacune de ces quatre phases que le modèle fournira des résultats positifs.


Principes ayant trait à la recherche agricole

a) les producteurs primaires doivent être considérés comme des partenaires et aider à définir l’orientation de la recherche agricole;
b) des investissements appropriés doivent être consentis dans toute la chaîne de valeur de la recherche;
c) les investissements faits dans la recherche aux étapes finales de la chaîne de valeur de la recherche doivent maximiser les avantages pour les producteurs primaires;
d) les investissements faits dans la recherche agricole doivent être accompagnés de mécanismes de compte rendu clairs et transparents afin d’assurer la reddition de comptes aux intervenants.


Aussi bien le secteur public que le secteur privé doivent s’attacher à diffuser et à vulgariser les connaissances et faire des efforts de sensibilisation dans le secteur de l’agriculture. L’une des façons de promouvoir l’application des résultats de recherche scientifique et des nouvelles connaissances aux pratiques agricoles est au moyen de services d’extension, c’est-à-dire de sensibilisation et d’éducation. Il est crucial que les producteurs agricoles soient conscients des recherches soutenues par le secteur public et qu’ils puissent y accéder et en bénéficier.

Il faut faire des efforts pour assurer le suivi de l’adoption de nouvelles technologies et méthodes de production qui ont été intégrées au secteur commercial. On pourrait le faire de concert avec Statistique Canada, AAC et l’industrie, de sorte à répertorier annuellement quelles technologies ont été appliquées avec succès au Canada. Cette étape cruciale permettra de savoir quelles activités, dans l’ensemble des phases de la chaîne de valeur de la recherche, doivent recevoir la priorité et permettra aussi de déterminer la nature du financement à y allouer.

CFA travaille constamment pour transformer ces politiques en législation au nom des agriculteurs canadiens.


Pour en savoir plus sur notre politique sur la recherche, veuillez consulter le Manuel de politiques de la FCA.